Que signifie bien vivre dans notre commune ?

Que signifie bien vivre dans notre commune ?

Parle-t-on du niveau de service de la commune, du tissu commercial, du calme, de la solidarité, du respect d’autrui, de la qualité de l’offre culturelle et sportive, des possibilités de déplacements, de l’attention qu’on donne aux seniors ? des aides sociales ? des structures pour la petite enfance ? des seuils de tolérance ? de notre capacité à co-construire, prendre des décisions collectives, etc …

Chacun aura ses propres critères, et même si des attentes partagées se dégagent, les priorités sont différentes.

Et pourtant la période du confinement que nous venons de vivre a ramené quelques valeurs en premier plan : calme, ralentissement des rythmes, respect, solidarité, attention aux autres, production locale, soins, métiers essentiels. Les habitants de plusieurs hameaux ont démontré à cette occasion leurs capacités à s’auto-organiser pour mettre en place des dispositifs permettant tout cela. 

Témoignage (Joss)

Le 16 mars, du jour au lendemain pour un grand nombre d’entre nous le temps s’est arrêté, une pause obligée dans nos vies.

Ce Grand calme imposé par l’arrêt des moteurs en tout genre, a permis à la nature de reprendre ses droits (un printemps explosif!!!! ) et pour nous, de réfléchir à notre condition d’être humain.

Au début, nous étions inquiets et nous croisions vite fait nos voisins, et puis rapidement un élan de solidarité et d’entraide s’est mis en place, avec quand cela n’existait pas déjà, la création de réseaux de communication comme WhatsApp, telegram…. .

Des groupes de personnes ont pu communiquer sur leurs inquiétudes et leurs besoins, différentes infos liés au Covid ont circulé et surtout des échanges en tout genre ont pu se faire, comme des outils pour du bricolage, des propositions pour mutualiser les achats de légumes, viandes, chocolats de Pâques, pain, plants pour le jardin etc…… une vraie vie de village où des liens se sont tissés.

Le manque de liberté et de contacts nous a aussi poussé un peu plus les uns vers les autres, même si cela se passait à deux ou trois mètres de distance, nous avons tous pu rencontrer des personnes du voisinage jusque-là inconnues.

Le confinement nous a montré que nous étions résilients et nous a laissé entrevoir que d’autres modes de vie basés sur l’échange et la solidarité étaient possibles, à nous de le vouloir!

Que proposons-nous ?

Dans les circonstances actuelles, l’urgence pour nous est le soutien aux plus fragiles, quel que soit l’origine de cette fragilité (confinement, âge, handicaps, maltraitance, difficultés économiques, canicule, solitude, etc.) : les aides prendront des formes très variées, parfois avec les citoyens, parfois avec le soutien des associations, mais nous seront extrêmement vigilants à ne pas laisser des personnes en grave difficulté. Quelques exemples ci-dessous ; Cette liste n’est évidemment pas exhaustive d’une part parce que nous souhaitons rester agiles et nous adapter aux situations à venir et aux aspirations des citoyens via des processus de participation citoyenne et de décisions participatives. 

  • Accompagnement aux déplacements
  • Maintien de la cellule de veille pour les seniors
  • Mise en place de dispositifs de soutien pour les aidants/aidés
  • Mise en place de dispositifs de partage de pratiques pour les jeunes en recherche d’emploi ou de stage, pour les actifs en difficultés
  • Etc.

La qualité de vie dans la commune passe aussi par le soutien des initiatives spontanées lorsqu’elles font sens. Nous nous engageons à être présent pour épauler, soutenir, valoriser, aider si besoin ce type d’initiatives comme par exemple les réseaux de citoyens auto-organisés pendant le confinement pour des achats groupés.

Un autre point important dans la qualité de vie concerne simplement des règles minimales de civisme, de respect de l’autre : que ce soit sur la route, par rapport aux bruits motorisés de voisinage, etc. Nous nous engageons à renforcer les actions allant dans la direction du respect de l’autre, et de l’environnement plus généralement.