BILAN PACTE TRANSITION

http://www.pactetransitionsmu.sitew.fr

BILAN MANDAT 2014-2020

9 élus de l’équipe majoritaire sortante souhaitent se représenter pour poursuivre le travail engagé durant ce mandat, et même passer à la vitesse supérieure. Les 21 candidats, qui s’associent à eux pour former la liste Engageons-nous pour demain, ont été convaincus de la pertinence de l’action déjà menée et de la possibilité de poursuivre et accentuer les mesures pour la Transition écologique,  citoyenne et solidaire.

Le bilan réalisé du mandat 2014-2020 montre qu’un grand pas a déjà été fait dans la transition. Nombre d’actions ont été menées et sont souvent mal connues des citoyens de Saint Martin d’Uriage. La liste ci-dessous reprend pour chaque mesure proposée par le Pacte pour la transition, les actions menées au cours de ce mandat :

#1 – Se doter d’une politique ambitieuse d’achats publics responsables (incluant des dispositions sociales, environnementales et locales).

actions de niveau 1

  • Marchés des produits d’entretien et la restauration collective

#2 – Financer les projets de la commune prioritairement par des prêts issus de sources de financement éthiques.

#3 – Mener une politique de sobriété, d’efficacité énergétique et d’alimentation à 100% en énergie renouvelable et locale des bâtiments, véhicules communaux et éclairage public. 

actions de niveau 2

  • Passage à « l’énergie verte » dans les bâtiments communaux: choix d’une électricité issue d’une filière d’énergie renouvelable
  • Rénovation de l’école de musique (Maison des arts), avec installation d’une chaufferie bois
  • Plan de rénovation de l’éclairage public et des bâtiments communaux pour la réduction des consommations d’énergie, de carburants fossiles et d’émission à effet de serre (réduction de plus de 13 % des émissions des gaz à effet de serre et de plus de 3 % des consommations d’énergie de 2014 à 2019)
  • Achat de véhicules et matériels électriques et amélioration de véhicules thermiques (5 vélos à assistance électrique, 1 véhicule électrique, équipement de filtrations sur PL, …)

#4 – Donner la priorité au logiciel libre dans le service public pour une informatique au service de l’intérêt général.

actions de niveau 1 (et 2 pour les écoles)

  • Délibération cadre en début de mandat pour fixer le cap d’une informatique basée sur les logiciels libres, les formats ouverts et l’opendata dans une optique de maîtrise des données, d’indépendance technologique et de mutualisation
  • Développement des services en ligne (ex : inscription sur liste électorale, pré-inscriptions aux services périscolaires sur le portail « Parents-services » , etc.)
  • Mise à niveau des équipements de l’école de Pinet (vidéoprojecteurs interactifs).  Migration du parc informatique des écoles vers des solutions libres pour améliorer l’administration des postes. 
  • Mise en œuvre d’un accompagnement numérique au sein du service accueil pour les démarches en ligne, avec l’aide du réseau Réussite numérique de la CCLG

#5 – Appuyer la structuration de filières paysannes, bio et locales, rémunératrices pour les agriculteurs et agricultrices.

actions de niveau 3, sur une politique complémentaire de celle de la CCLG

  • Soutien à la création de l’Association Des Agriculteurs de Saint-Martin d’Uriage (ADASMU)
  • Création d’un marché du dimanche au Bourg
  • Accompagnement d’entreprises dans leurs projets (La combe gourmande, Manabio, …)

#6 – Préserver et mobiliser le foncier agricole et accompagner l’installation de nouveaux agriculteurs et agricultrices dans une logique paysanne.

actions de niveau 3, sur une politique complémentaire de celle de la CCLG

  • Inventaire des terres agricoles en friche et réflexion sur les outils à utiliser pour remettre ces friches en exploitation (ouverture des espaces, médiation foncière, …) – projet piloté par la CCLG
  • Sensibilisation des agriculteurs et des élus à la démarche de PAEN (périmètres de protection et de mise en valeur des espaces agricoles et naturels périurbains) pilotée par le Département pour protéger les espaces agricoles et naturels pendant au moins 30 ans.
  • Appel à projet pour l’exploitation de la ferme de Loutas et choix avec nos partenaires ( Association pour le Développement de l’Agriculture de Belledonne – ADABEL, ADASMU, Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne – AMAP , CCLG, Chambre d’agriculture, Société d’Aménagement Foncier et d’Etablissement Rural – SAFER) du projet de 2 familles exploitantes (ovins-caprins, volaille-maraîchage et agro-tourisme)
  • Acquisition de parcelles (via la SAFER) et location à des agriculteurs suite à appels à projet

#7 – Proposer une alimentation biologique, moins carnée, locale et équitable dans la restauration collective.

action de niveau 1

  • Poursuite d’un service local de restauration municipale avec approvisionnement en circuits courts, dont 30 % de produits Bio 

#8 – Préserver et développer les trames vertes (couvert végétal), bleues (cycles de l’eau) et noires (éclairage) pour redonner sa place au vivant sur le territoire.

pas de politique menée dans ce mandat (trames vertes et bleues intégrées dans le PLU 2008)

#9 – Mettre fin au développement de grandes surfaces commerciales sur le territoire.

action de niveau 2

  • Refus concerté avec Vaulnaveys-le-Haut d’implantation de grandes surfaces dans le bassin de vie

#10 – Protéger la ressource en eau, en assurer une meilleure qualité et un accès garanti à toutes et tous, en la considérant comme un bien commun.

#11 – Mettre en œuvre une démarche territoire à énergie positive ou plan climat citoyenne ambitieuse, en réduisant au maximum les consommations d’énergie et en développant la production et la consommation d’énergie renouvelable notamment citoyenne.

actions de niveau 2, sur une politique complémentaire de celle de la CCLG

  • Adhésion à Grési21 (centrale villageoise photovoltaïque) et mise à disposition de 2 toitures communales (école maternelle PM et Belvédère) pour l’installation de panneaux photovoltaïques en vue de participer à sa capacité d’investissements à caractère citoyen et d’assurer sa pérennité
  • Mise en œuvre du Plan Local Energie Climat de la commune conjuguant actions de la commune et actions des citoyens
  • Mise en place d’une borne de rechargement pour véhicules électriques à Uriage

#12 – Soutenir les constructions et rénovations à haute efficacité énergétique, ainsi que les conversions de systèmes de chauffage les plus polluants en accompagnant en particulier les ménages en situation de précarité énergétique.

action de niveau 1 portées par la CCLG

  • Mise en place du plan Renov’Energie
  • Aide du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) au diagnostic sur l’adaptation des logements au vieillissement en relation avec l’ANAH (agence nationale de l’habitat)  et l’OPAH (opération programmée d’amélioration de l’habitat) de la CCLG

#13 – Contribuer à la fin des projets et infrastructures qui augmentent les émissions de GES et font reculer la biodiversité.

action de niveau 1

  • Les projets réalisés au cours du mandat s’inscrivent aussi dans une volonté de prioriser la remise aux normes de l’existant que ce soit d’un point de vue énergétique ou d’accessibilité et ainsi de limiter la création de mètres carrés supplémentaires.

#14 – Renforcer l’offre, l’accès et l’attractivité de transports en commun sur le territoire.

actions de niveau 1 portées par le Syndicat Mixte des Mobilités de l’Aire Grenobloise (SMMAG) et la CCLG, selon les concertations menées avec la commune

  • Action menée après la mise en place d’une ligne de bus Gières-Vizille réseau TAG à fréquence de passage renforcée, avec ouverture aux Saint-Martinois des arrêts et du tarif TAG
  • Mise en place du service Tougo avec la CCLG
  • Mise en place d’un système d’auto-stop organisé
  • Lancement d’un groupe de travail sur l’auto-partage
  • Adhésion au dispositif de tarifs sociaux de la SEMITAG pour l’accès des personnes dans le besoin au réseau TAG

#15 – Donner la priorité aux mobilités actives (marche, vélo) dans l’espace public.

actions de niveau 1

  • Renouvellement de convention avec l’association des Sentiers de Saint-Martin pour la réouverture et l’entretien de chemins communaux
  • Étude pour la création d’itinéraire cyclable sécurisé entre Uriage et le Bourg
  • Inscription de la sécurisation de la liaison cyclable Gières-Uriage dans le Plan de Déplacement Urbain de La Métro et les actions du nouveau syndicat mixte des mobilités de l’aire grenobloise (SMMAG)

#16 – Limiter la place des véhicules les plus polluants et des voitures individuelles en ville.

#17 – Développer une logistique urbaine du transport des marchandises adaptée aux caractéristiques de la commune.

#18 – Impulser et financer une démarche collective de prévention, réemploi, valorisation des déchets en régie ou avec des acteurs de l’économie sociale et solidaire.

actions de niveau 1 au niveau de la CCLG

#19 – Mettre en place une tarification incitative à la réduction et au tri des déchets pour tous les acteurs de la commune.

#20 – Développer des habitats participatifs et des écolieux accessibles à toutes et à tous en favorisant l’émergence de nouveaux projets, en sensibilisant à l’habitat participatif, et en soutenant les projets actuels.

#21 – Assurer l’accueil, l’accompagnement et la réinsertion des personnes en difficulté.

#22 – Limiter la place de la publicité dans l’espace public.

action de niveau 3

  • Règlement local de publicité en attente de validation par l’état (DDT) 

#23 – Assurer un accès et un aménagement de l’espace public non discriminant, assurant l’usage de tous et toutes, y compris des personnes les plus vulnérables

action de niveau 1

  • L’espace public de la commune est non discriminant.

#24 – Garantir l’accès à un logement abordable et décent pour toutes et tous.

action de niveau 1

Bien que non concerné par la loi SRU (solidarité et renouvellement urbain), des projets de logements sociaux ont été réalisés et le PLU a pris en compte ce besoin.

  • Aide du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) au diagnostic sur l’adaptation des logements au vieillissement en relation avec l’ANAH (agence nationale de l’habitat)  et l’OPAH (Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat) de la CCLG
  • Poursuite des actions inscrites au Plan Local de l’Habitat
  • Livraison d’un programme de 13 logements sociaux à Uriage suite à la préemption par la mairie d’un terrain rue des Etons (dont 9 pour des familles de la commune) et de quelques logements sociaux dans les hameaux
  • Augmentation de l’offre de logement locatif social de 1,03% à 1,8% soit une augmentation de 20 logements locatifs sociaux pour ce mandat pour un total de 47 sur la commune

#25 – Proposer gratuitement des lieux d’accompagnement au numérique avec une assistance humaine à destination de toutes et tous. 

action de niveau 1 +

  • Mise en œuvre d’un accompagnement numérique au sein du service accueil pour les démarches en ligne, avec l’aide du réseau Réussite numérique de la CCLG

#26 – Créer  des  dispositifs  publics  de  premier  accueil, à dimension humaine et en lien avec les acteurs associatifs, où pourraient se rendre librement les personnes étrangères à leur arrivée sur le territoire, quel que soit leur statut.

actions non cotées

  • Accompagnement de l’association Belledonne Solidaire
  • Mise à disposition de logements d’urgence

#27 – Favoriser l’inclusion des personnes les plus éloignées du monde du travail avec une politique locale de l’emploi tournée vers la transition écologique du territoire et à dimension sociale.

en partenariat avec la mission locale de Saint Martin d’Hères et le centre de gestion de la fonction publique territoriale de l’Isère

  • 4 embauches en Emplois d’Avenir (Mairie + CCAS) dans les secteurs Informatique / Secrétariat / Petite Enfance / Jeunesse

#28 – Mettre en place et renforcer les dispositifs de participation, d’initiative citoyenne, de co-construction de la commune et de ses groupements. 

actions non cotées

  • Association des habitants à la révision du PLU et au Règlement Local de Publicité : blog, carte collaborative, ateliers, réunions publiques… 
  • Association des usagers (associations musicales, parents) à la réflexion sur la réhabilitation de l’école de musique
  • Consultation des habitants sur les finances communales et les services à la population
  • Création d’un Conseil d’Orientation Sportive pour une meilleure concertation avec les associations 
  • Création d’un comité de pilotage pour le Projet éducatif de territoire, avec des parents, des enseignants, des agents, des responsables d’association, des élus, …
  • Mise en place d’un forum internet ayant conduit à créer le marché du dimanche matin
  • Renforcement du partenariat avec le PIAJ et le centre de loisirs

#29 – Créer une commission extra-municipale du temps long pour représenter les intérêts de la nature et des générations futures, et s’assurer de l’adéquation des grands projets des communes et de leurs groupements avec les enjeux écologiques, sociaux, climatiques de moyen et long terme.

#30 – Co-construire avec tous les acteurs concernés une politique associative locale volontariste, pour soutenir le dynamisme et la vitalité économique des initiatives associatives et citoyennes du territoire, garantir leur accessibilité à la plus grande partie de la population, reconnaître et protéger leur rôle critique et délibératif.

actions de niveau 2

  • Création d’un Conseil d’Orientation Sportive pour une meilleure concertation avec les associations 
  • Travail avec les associations pour une meilleure articulation de leurs projets avec le Projet Éducatif de Territoire (travail partenarial sur les activités mises en place, en intégrant les notions de suractivité, de besoins de temps de repos pour les enfants, de rythme des journées des enfants notamment le mercredi – relations ACL/associations)

#31 – Mettre à disposition des initiatives associatives et citoyennes du territoire, les espaces et ressources pour favoriser leur collaboration, le lien social et le développement de tiers-lieux (espaces d’expérimentation, de partage, de co-gouvernance, etc.) largement ouverts à l’ensemble des habitant⋅es.

actions de niveau 2

  • Poursuite du soutien aux associations, notamment pour développer les sports collectifs (handball, basket, touch rugby…) – actuellement environ 110 associations sont dénombrées sur la commune
    • financement direct par subvention : 115 000 € pour 2019
    • subvention en nature (mise à disposition de salles municipales) : 331 000 € pour 2019
  • Ouverture d’un tiers lieu d’activités dans le Bourg 
  • Mise en œuvre du Plan Local Energie Climat de la commune conjuguant actions de la commune et actions des citoyens

#32 – Adhérer aux monnaies locales complémentaires et citoyennes et les mettre en place dans les services publics de la commune et de ses groupements, dans les budgets participatifs et dans le soutien aux associations.