BILAN MANDAT

Bilan du mandat 2014-2020

L’équipe majoritaire du mandat 2014-2020 s’était engagée à rendre compte régulièrement des actions menées. Après le bilan de la première année, celui à mi-mandat, celui des 5 ans, qui sont parus dans le bulletin municipal, voilà le bilan, à quelques semaines des élections, que nous sommes fiers de défendre.

Le bilan de ce mandat doit être regardé à l’aune des engagements pris lors de l’élection de 2014 mais aussi des contraintes imposées aux collectivités locales ces 6 dernières années. La conjoncture nationale a été très défavorable pour les collectivités locales avec de fortes baisses des dotations de l’État. La commune de Saint Martin d’Uriage a ainsi vu sa dotation de l’État dite globale de fonctionnement passer de 650 000 € en 2014à 0 en 2019. A cette baisse de recette, il faut ajouter une forte augmentation, au dépend de la commune, du fond de péréquation intercommunale et communale (somme reversée par la commune et passée, sur cette même période, de 97 456 €à 218 478 €) définie par l’état et la Communauté de Communes et dont l’objet est d’assurer une solidarité entre communes à l’échelle intercommunale et nationale. Ces évolutions ont provoqué au total une perte équivalente à environ 30 % du montant des impôts locaux. A noter que ces baisses venant après une forte diminution de la taxe sur les jeux du casino, passée de 2,7en 2008 à 2,15 M€ en 2014, une mise à plat de tous les postes de dépense et de toutes les sources d’économie a été nécessaire. Cela s’est fait sur la base d’une enquête réalisée auprès des habitants entre les 2 et 27 mai 2016. Grâce à une gestion rigoureuse des dépenses publiques, nous avons pu éviter toute hausse des taux d’imposition tout en conservant un excédent de fonctionnement suffisant, un très bon niveau de service à la population et diminuer significativement la dette, qui est passée de 1 141 € par habitant en 2014 à 903 € en 2020. Cette gestion rigoureuse des finances locales n’a pu être réalisée que grâce à la compréhension des milieux associatifs/économiques et la participation active du personnel municipal.

L’autre pilier de notre engagement était une politique de développement durable au service des Saint-Martinois. La mise en œuvre des actions du Plan Local Energie Climat et la révision de notre Plan Local d’Urbanisme avec une forte implication citoyenne ainsi qu’une politique touristique et économique axée sur les circuits courts sont en phase avec cette préoccupation. La rénovation de l’école de musique et du grand chalet tout comme la requalification de l’allée commerciale, la création d’une salle multisports à La Richardière et l’achat du mas de Loutas pour permettre l’arrivée de 2 nouveaux couples d’agriculteurs sont d’importants projets réalisés au service du vivre ensemble et d’une vie locale dynamique. Ces projets s’inscrivent aussi dans une volonté de prioriser la remise aux normes de l’existantque ce soit d’un point de vue énergétique ou d’accessibilité et ainsi de limiter la création de mètres carrés supplémentaires. L’analyse réalisée entre 2014 et 2019 a ainsi déjà démontré des gains sur les bâtiments et l’éclairage public rénovés, avec une réduction de plus de 13 % des émissions des gaz à effet de serre et une réduction de plus de 3 % des consommations d’énergie

En termes d’implication citoyenne, convaincus qu’il s’agit d’un élément structurant de la gestion municipale, si nous sommes satisfaits des actions menées sur certains thèmes (Plan Local Energie Climat, finances communales, Education, Sport…), notre regret est de ne pas être parvenus à institutionnaliser plus systématiquement la participation des administrés, notamment en s’appuyant sur les conseils de hameau. Nous sommes conscients que la légitimité d’une décision ne dépend plus seulement de la nature de l’autorité qui la prend mais de la manière dont elle est prise et du processus dans laquelle elle s’inscrit. Les difficultés récentes autour du Plan Local d’Urbanisme ont démontré combien cette analyse est pertinente mais aussi combien gérer les avis contraires est complexe, puisque les citoyens ont chacun leurs intérêts et leur sensibilité et sont donc rarement unanimes.La raison d’être des élus est donc bien de réussir à défendre en priorité l’intérêt collectif et de préserver au mieux les intérêts particuliers.

Cette complexité, on la retrouve au sein de notre intercommunalité, la Communauté de Communes Le Grésivaudan (CCLG), où un compromis doit être trouvé par les 43 communes. Les élus communautaires doivent défendre leur commune mais aussi porter des actions à l’échelle du Grésivaudan, actions qui devraient se structurer autour du projet de territoire, que les élus Saint-Martinois réclamaient depuis le début du mandat. Ce projet de territoire adopté par les élus communautaires le 24 septembre 2018 clarifie les missions de l’intercommunalité et des communes, en attribuant celles qui relèvent de la proximité aux communes regroupées en bassins de service et celles qui relèvent de l’aménagement du territoire à l’intercommunalité pour en assurer la cohérence. La CCLG a aussi travaillé sur un schéma de mutualisation, qui ne se limite pas à son seul territoire mais concerne pour St Martin d’Uriage la commune voisine de Vaulnaveys-le-haut, avec comme mesure phare la création d’une police pluri-communale.

 

Un territoire d’initiative et d’innovation

Économie et Tourisme

  • Création d’un marché du dimanche au Bourg
  • Création d’un environnement propice à l’ouverture de nouveaux commerces: 4 dans le Bourg, 1 au Sonnant
  • Accompagnement d’entreprises dans leurs projets (Maison Aribert, Aérojump, Etablissement thermal, Camping du Buisson, DomNexX, Manabio, Les Mésanges, La combe gourmande, …)
  • Grand Chalet : valorisation d’un bâtiment communal à travers une nouvelle offre touristique sous la forme d’un bail à construction consenti à la Maison Aribert
  • Réaménagement de l’allée commerciale à Uriage
  • Mise en place d’une commission d’indemnisation pour aider les commerçants ayant subi des pertes notables du fait des travaux
  • Ouverture d’un tiers lieu d’activités dans le Bourg
  • Obtention du statut Station Classée de tourisme (obtention par l’Office Thermal et Touristique d’Uriage – OTTU – du label Qualité Tourisme et de la classification en Catégorie 1)
  • Participation très active au niveau national au soutien des soins thermaux, par la présidence, par une élue de la commune, du conseil d’administration de l’Association française pour la recherche thermale, appelée par le ministère de la santé à poursuivre ses travaux
  • Sélection du projet « Uriage » au titre du Plan thermal régional (en partenariat avec les Thermes qui mènent un important programme de modernisation du thermal et de l’hôtellerie-restauration)
  • Renforcement du positionnement sur les thématiques bien-être/art de vivre, gastronomie, pleine nature et tourisme d’affaires (notamment dans le Schéma de développement touristique du Grésivaudan)
  • Hébergement touristique à nouveau en croissance (+ 3 en 2018, +11 en 2019)
  • Ouverture d’une aire de services pour les camping-cars
  • Renouvellement et extension de l’offre d’animations de l’OTTU (événements d’accueil des curistes, ateliers Smartphone)
  • Développement de la fréquentation des différents événements de la saison (Uriage en Voix 2019 : 10.000 spectateurs)
  • Installation d’une aire de loisirs dans l’ancien boulodrome d’Uriage, aménagement d’un nouvel espace pour le jeu de boules
  • Ouverture d’un nouvel espace de stationnement longue durée à Uriage et en cours : Étude sur le stationnement à Uriage
  • Célébration des Jeux Olympiques de 1968, mobilisant associations et population de Saint Martin d’Uriage et Vaulnaveys-le-Haut
  • Réaménagement en cours du secteur Halot-Cathiard à Uriage (projets privés encouragés par la mairie) : nouveaux logements, nouveaux espaces commerciaux
  • Extension et valorisation des sentiers de la commune (avec l’association des Sentiers)
  • Acquisition de Vélos à Assistance Électrique et développement de l’activité (en partenariat avec Vaulnaveys-le-Haut, Vizille, Chamrousse, La Métro et la CCLG)

 

 

Agriculture et forêt

  • Soutien à la création de l’Association Des Agriculteurs de Saint-Martin d’Uriage (ADASMU) avec reprise de la gestion de la foire de Pinet
  • Inventaire des terres agricoles en friche et réflexion sur les outils à utiliser pour remettre ces friches en exploitation (ouverture des espaces, médiation foncière, …) – projet piloté par la CCLG
  • Sensibilisation des agriculteurs et des élus à la démarche de PAEN (périmètres de protection et de mise en valeur des espaces agricoles et naturels périurbains) pilotée par le Département en vue de protéger les espaces agricoles et naturels pendant au moins 30 ans.
  • Appel à projet pour l’exploitation de la ferme de Loutas et choix avec nos partenaires ( Association pour le Développement de l’Agriculture de Belledonne – ADABEL, ADASMU, Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne – AMAP , CCLG, Chambre d’agriculture, Société d’Aménagement Foncier et d’Etablissement Rural – SAFER) du projet de 2 familles exploitantes (ovins-caprins, volaille-maraîchage et agro-tourisme)
  • Acquisition de parcelles (via la SAFER) et location à des agriculteurs suite à appels à projet
  • Poursuite, en lien avec l’Office National des Forêts, de la gestion et de l’entretien des 900 ha de forêt soumis et suivi des ventes annuelles et en régie
  • Création d’une route forestière entre le Bit et les Seiglières pour l’exploitation de plus de 2000 m3  de bois supplémentaires
  • Information sur  la bourse foncière (initiée par la CCLG) via une réunion des propriétaires forestiers à Uriage.

Numérique

  • Déploiement en 3 phases du réseau Très Haut Débit piloté par le Département : installation du Noeud de Raccordement Optique (phase 1, 2018), déploiement du réseau fédérateur (phase2, 2019). Le raccordement final des habitations (phase 3) est en cours.
  • Délibération cadre en début de mandat pour fixer le cap d’une informatique basée sur les logiciels libres, les formats ouverts et l’opendata dans une optique de maîtrise des données, d’indépendance technologique et de mutualisation
  • Développement des services en ligne (ex : inscription sur liste électorale, pré-inscriptions aux services périscolaires sur le portail « Parents-services » , etc.)
  • Mise à niveau des équipements de l’école de Pinet (vidéoprojecteurs interactifs).  Migration du parc informatique des écoles vers des solutions libres pour améliorer l’administration des postes.
  • Mise en œuvre d’un accompagnement numérique au sein du service accueil pour les démarches en ligne, avec l’aide du réseau Réussite numérique de la CCLG
  • Refonte du site Internet en régie pour pallier la défaillance du prestataire de la commune, en attendant une refonte plus globale des outils de communication

Un urbanisme maîtrisé, un environnement respecté

Urbanisme

  • Arrêt de la révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU), enquête publique et ajournement de l’approbation du PLU
  • Prise en compte dans le PLU des trames verte et bleue en zone urbaine
  • Acquisitions  des maisons Aubertin, Verhnes, Boussant-Morin en centre bourg afin de le développer, notamment pour l’accueil de nouveaux commerces
  • Mise en œuvre duPlan Local Energie Climat de la commune conjuguant actions de la commune et actions des citoyens

Énergie

  • Passage à « l’énergie verte » dans les bâtiments communaux: choix d’une électricité issue d’une filière d’énergie renouvelable
  • Rénovation de l’école de musique (Maison des arts), avec installation d’une chaufferie bois
  • Plan de rénovation de l’éclairage public et des bâtiments communaux pour la réduction des consommations d’énergie, de carburants fossiles et d’émission à effet de serre
  • Adhésion à Grési21 (centrale villageoise photovoltaïque) et mise à disposition de 2 toitures communales (école maternelle PM et Belvédère) pour l’installation de panneaux photovoltaïques en vue de participer à sa capacité d’investissements à caractère citoyen et d’assurer sa pérennité
  • Achat de véhicules et matériels électriques et amélioration de véhicules thermiques (5 vélos à assistance électrique, 1 véhicule électrique, équipement de filtrations sur PL, …)

Biodiversité

  • Adoption du 2ème plan de gestion de l’espace naturel sensible (ENS) du Marais des Seiglières 2014-2024, avec la modification du plan de préservation et d’interprétation suite aux remarques du conseil scientifique et technique du Département
    • réalisation et mise en place de circuits pédagogiques
    • maraudage et sorties découverte
    • tournées ONF / police pluricommunale
    • étude hydraulique
    • étude malacologique
    • gestion de la flore : entretien lisière, arrachage plantes envahissantes, maintien du pâturage, …
    • etc.
  • Lancement de l’atlas de la biodiversité
  • Actions pour soutenir la biodiversité
    • refuge LPO
    • installation de nichoirs et hôtel à insectes
  • Mise en place d’une cartographie participative pour lutter contre les plantes invasives (Renouée du Japon)

Éducation à l’environnement

  • Animation de la semaine du développement durable
  • Nettoyage de la commune
  • Journée éco-citoyenne dans le cadre du Plan Local Energie Climat (PLEC)
  • Intervention dans les écoles (service espace vert et CCLG)

Déchets

  • Mise en place de composteurs collectifs : cuisine centrale aux écoles des Petites Maisons et logements sociaux des Etons
  • Opération « Zéro déchet » en vue d’inciter les Saint-Martinois à réduire leurs quantités de déchets
  • Travail avec la CCLG pour la mise en place des points d’apport de proximité
  • Travail en cours avec la Métro et la CCLG pour la suppression de la station d’épuration du Sonnant

Mobilités

  • Action menée après la mise en place d’une ligne de bus Gières-Vizille réseau TAG à fréquence de passage renforcée, avec ouverture aux Saint-Martinois des arrêts et du tarif TAG
  • Mise en place d’un système d’auto-stop organisé
  • Mise en place d’une borne de rechargement pour véhicules électriques à Uriage
  • Lancement d’un groupe de travail sur l’auto-partage
  • Renouvellement de convention avec l’association des Sentiers de Saint-Martin pour la réouverture et l’entretien de chemins communaux
  • Lancement du projet d’itinéraire cyclable sécurisé entre Uriage et le Bourg. Travail participatif (42 personnes inscrites) et support de l’association des sentier.
  • Inscription de la sécurisation de la liaison cyclable Gières-Uriage dans le Plan de Déplacement Urbain de La Métro et les actions du nouveau syndicat mixte des mobilités de l’aire grenobloise (SMMAG)

Une politique sociale au service du vivre ensemble

 

Petite enfance

  • Contrôle de la qualité de l’air dans les établissements de Petite Enfance et à l’école maternelle
  • Mise en place de nouvelles méthodes de nettoyage des locaux et du matériel avec utilisation exclusive de produits d’entretien naturels
  • Création d’une aire de jeux vers la mairie, amélioration sur celles de la maternelle des Petites Maisons et de la ludothèque

Enfance

  • Accompagnement des différentes réformes des rythmes scolaires (organisation des parcours éducatifs, adaptation de la tarification garderie du soir, concertation avec les familles et les enseignants, retour à la semaine de 4 jours avec mise à jour du Projet Educatif de Territoire)
  • Élaboration d’un nouveau Projet Éducatif de Territoire (PEdT) intégrant la politique Jeunesse, en concertation avec parents, enseignants, associations, représentants du collège et du lycée de secteur… et mise en place d’un comité de pilotage
  • Mise en place d’un centre de loisirs aux Petites Maisons dans le cadre du plan mercredi
  • Renforcement du plan de formation du personnel d’animation du service périscolaire
  • Création d’un pôle Enfance-Jeunesse regroupant le service Éducation et le service Jeunesse, afin d’offrir une « porte d’entrée » unique aux familles pour les temps scolaires, périscolaires et extrascolaires de 0 à 18 ans.
  • Poursuite d’un service local de restauration municipale avec approvisionnement en circuits courts, dont 30 % de produits Bio
  • Travail sur la composition des repas (loi alimentation) et mise en place de repas végétariens

Jeunesse

  • Agrandissement et rénovation du Point Information Accueil Jeunes (PIAJ)
  • Démarche qualité mise en place avec la Caisse d’Allocations Familiales pour développer la communication avec les familles et réorganisation de l’espace au PIAJ en lien avec cette démarche
  • Intensification du partenariat avec le collège Le Chamandier
  • Rénovation du skate-parc en cours sur la base d’un projet porté par un groupe de jeunes de la commune

Personnes âgées

  • Actions pour lutter contre l’isolement des personnes âgées
    • poursuite des spectacles pour les seniors (cinéma et théâtre en journée)
    • participation et montée en puissance de la semaine bleue (activités physiques adaptées, découverte du vélo électrique, ateliers d’écriture)
    • mise en place d’actions ciblées : conférence et ateliers sur la mémoire, ateliers de psychologie positive
    • partenariat avec l’association Ludosphère pour l’activité LudoSeniors
  • Activités à la résidence le Belvédère: « rencontres lecture », cours d’informatique, ateliers chant, séances hebdomadaires d’activité physique adaptée, travail sur la prévention des chutes, ateliers philos…
  • Promotion du « Café des aidants»
    • création d’un café des aidés (concept novateur qui fait école) pour accompagner les personnes aidées pendant que les aidants se rendent au café des aidants
    • mise en place d’un service de transport dédié, avec l’aide de bénévoles
  • Partenariat avec le Club Amitié Loisir
    • rencontres
    • activités culturelles
  • Festivités de fin d’année : repas-dansant avec exposition d’un artiste local ou colis pour les plus de 70 ans
  • En cours : Mise en accessibilité PMR de la résidence autonomie le Belvédère (prévue en 2020)
  • Participation à la réflexion sur la création d’un logement partagé pour les personnes désorientées. Travail avec l’association en cours de création et le service gérontologie du département

Solidarité

  • Tenue d’une commission permanente d’action sociale au sein du Centre Communal d’Action Sociale
    • études des demandes et versements d’aides
    • accompagnement des familles et des personnes par des bénévoles et synergie avec les actions des services sociaux du Département
  • Partenariat avec l’association Belledonne Solidaire pour l’accueil des familles démunies, par notamment la mise à disposition d’un grand logement
  • Mise à disposition de logements d’urgence
  • Collaboration avec l’association AMAP La soupe au caillou pour la distribution de paniers alimentaires solidaires pendant les vacances
  • Plan de lutte contre la fracture numérique
    • partenariat avec l’association Part’âge pour proposer des cours en vue de la prochaine déclaration de revenus
    • adhésion au dispositif de Pass’numérique pour aider financièrement
  • Adhésion au dispositif de tarifs sociaux de la SEMITAG pour l’accès des personnes dans le besoin au réseau TAG
  • 4 embauches en Emplois d’Avenir (Mairie + CCAS) dans les secteurs Informatique / Secrétariat / Petite Enfance / Jeunesse

Logement

  • Aide du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) au diagnostic sur l’adaptation des logements au vieillissement en relation avec l’ANAH (agence nationale de l’habitat)  et l’OPAH (Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat) de la CCLG
  • Poursuite des actions inscrites au Plan Local de l’Habitat
  • Livraison d’un programme de 13 logements sociaux à Uriage suite à la préemption par la mairie d’un terrain rue des Etons (dont 9 pour des familles de la commune) et de quelques logements sociaux dans les hameaux
  • Augmentation de l’offre de logement locatif social de 1,03% à 1,8% soit une augmentation de 20 logements locatifs sociaux pour ce mandat pour un total de 47 sur la commune

Prévention/Sécurité

  • Mutualisation Police municipale avec Vaulnaveys-le-Haut
  • Participation au Conseil Intercommunal de Surveillance et Prévention de la Délinquance
  • Aménagements de sécurité routière entre le Rossin et St Nizier et création d’un cheminement piéton
  • Pose de radars pédagogiques : mairie, Sonnant
  • Installation de vidéoprotection à Uriage autour du casino

Santé – handicap

  • Poursuite de la réflexion initiée sur la création d’une « maison de santé» dans le Bourg.
  • Mise en accessibilité des bâtiments communaux (plan d’actions pluriannuel, au-delà de 2020) et accompagnement des gérants des établissements recevant du public privés (commerces, services, …)

Une vie locale dynamique et participative

Vie sportive et associative

  • Poursuite du soutien aux associations, notamment pour développer les sports collectifs (handball, basket, touch rugby…) – actuellement environ 110 associations sont dénombrées sur la commune
    • financement direct par subvention : 115 000 € pour 2019
    • subvention en nature (mise à disposition de salles municipales) : 331 000 € pour 2019
  • Aide de la Mairie dans le subventionnement des licences sportives par une prise en compte du quotient familial (école de musique et escalade à ce jour)
  • Transformation d’une partie du boulodrome de la Richardière en salle multisports
  • Rénovation en cours du skate-park et du city-stade de la Richardière
  • Optimisation des modalités de remise en état des terrains de tennis en terre battue en collaboration avec les services de Rolland-Garros
  • Soutien pour la renaissance d’une course pédestre dans la commune, « Uriage Trail Running »
  • Soutien à l’organisation du Tournoi International de Tennis d’Uriage
  • Soutien à de nombreux tournois sportifs dans le parc ou au gymnase (handball, judo, badminton, basket)
  • Travail avec les associations pour une meilleure articulation de leurs projets avec le Projet Éducatif de Territoire (travail partenarial sur les activités mises en place, en intégrant les notions de suractivité, de besoins de temps de repos pour les enfants, de rythme des journées des enfants notamment le mercredi – relations ACL/associations)
  • Rénovation de l’école de musique et évolution en Maison des Arts ouverte à toutes les pratiques culturelles de la commune
  • Travaux d’entretien des bassins de la piscine et remplacement d’équipements techniques

Vie culturelle

  • Intégration de la bibliothèque au réseau des bibliothèques du Grésivaudan, mutualisation des supports d’information
  • Poursuite du projet Lecture publique avec la bibliothèque, en associant des bénévoles. Développement de nouvelles animations régulières: « l’heure du conte » à destination du jeune public, ateliers créatifs, rencontres littéraires adultes…
  • Développement et diversification d’animations ponctuelles de la bibliothèque : festival des arts du récit, ateliers philo, ballades contées, « Grande Lessive »…
  • Élargissement des publics ciblés de la bibliothèque: écoles, crèches, foyer logement, actions avec le service jeunesse
  • Bibliothèque hors les murs, à la piscine
  • Grainothèque
  • Participation au prix de la BD et au prix de l’environnement
  • Mise en place des malles à livres
  • Organisation d’évènements culturels contribuant à la notoriété de la commune : Musiciens du Louvre, festival « Uriage en danse » avec Gallotta, Rencontres philosophique d’Uriage
  • Délocalisation de l’Université Intercommunale du Grésivaudan
  • Recueil d’avis d’experts pour la création des expositions au Belvédère
  • Mutualisation de spectacles et d’expositions partagés
  • Création de la page Facebook « SMU Officiel »
  • Exposition d’artistes en herbe locaux: “Mon voisin est un artiste”

Participation citoyenne

  • Association des habitants à la révision du PLU et au Règlement Local de Publicité : blog, carte collaborative, ateliers, réunions publiques…
  • Association des usagers (associations musicales, parents) à la réflexion sur la réhabilitation de l’école de musique
  • Consultation des habitants sur les finances communales et les services à la population
  • Création d’un Conseil d’Orientation Sportive pour une meilleure concertation avec les associations
  • Création d’un comité de pilotage pour le Projet Educatif de Territoire, avec des parents, des enseignants, des agents, des responsables d’association, des élus, …
  • Mise en place d’un forum internet ayant conduit à créer le marché du dimanche matin
  • Renforcement du partenariat avec le PIAJ et le centre de loisirs

Et une gestion raisonnable

Finances

  • Maîtrise des dépenses de fonctionnement (+ 0,9 % en moyenne par an sur le mandat, équivalente à l’inflation)
  • Stabilité des taux d’imposition malgré la baisse des dotations de l’État depuis 1994
  • Diminution de la dette, passée de 5 977 031 € au 31/12/2014 à 5 057 393 € au 31/12/2018, soit une diminution de 15 %
  • Emprunt réalisés en 2019 pour des achats immobiliers (Loutas, Aubertin, Verhnes, Boussant-Morin) pour porter une politique d’aide à l’agriculture et developper le centre bourg, notamment pour des commerces

Fonctionnement

  • Accompagnement des services dans l’adaptation aux nouveaux besoins, tout en assurant un dialogue social de qualité avec le personnel communal
  • Mise en œuvre des projets de service pour décliner le projet politique de manière opérationnelle.
  • Renouvellement de logiciels de gestion métier : urbanisme, finances, gestion du courrier
  • Migration des services vers la bureautique libre
  • Expérimentation de logiciels collaboratifs pour partager les informations entre élus et agents.
  • Réorganisation de l’Accueil et des Services Techniques
  • Réorganisation des services de la mairie en 4 pôles afin d’améliorer les synergies et les transversalités