Le handicap à Saint-Martin d’Uriage

Saint-Martin d’Uriage une commune qui s’engage pour une société inclusive qui accorde toute leur place à toutes les personnes en situation de handicap.

En France aujourd’hui, 12 millions de personnes de tous âges connaissent une situation de handicap. Près de 1 million 500 000 personnes âgées perçoivent l’ Allocation Personnalisée d’autonomie. Toutes partagent des difficultés dans l’accès aux services, aux transports, à la culture, aux loisirs…

« Dans une société inclusive, le lieu où la personne élit domicile, « le chez-soi » détermine sa capacité à vivre au cœur de la société. » ( CNSA)

Les échelons communal et intercommunal sont essentiels : il faut penser la ville dans une logique de développement durable urbain, rural et dans toutes les dimensions du territoire (technique, écologique, sociale, loisirs, culture, paysage, transports).

Il s’agit de garantir au niveau communal l’accès au droit et de s’opposer à toute forme de discrimination. Notre méthode sera de recueillir les besoins et attentes de chacune et chacun et d’adapter les réponses dans le respect de la règlementation et dans une logique d’usage. 

Penser l’accessibilité c’est imaginer« la conception de produits, d’équipements, de programmes et de services qui puissent être utilisés par tous, dans la mesure du possible, sans nécessiter ni adaptation, ni conception spéciale ». C’est l’accès à tout pour tous.

Article 2 de la Convention internationale sur la protection et la promotion des droits et de la dignité des personnes handicapées de l’ONU.

Nos propositions : 

En nous appuyant sur le bilan de la mandature précédente : 

  • Réalisation de l’agenda d’accessibilité programmée ( 2015 )
  • Travaux : quelques exemples
    • La mise en accessibilité de l’hôtel de ville et de l’aire de jeux enfants
    • Le rez-de-chaussée de la maison des arts 
    • Le cimetière de Saint Martin d’Uriage
    • La mise en accessibilité de voies communales
    • Des travaux d’éclairage pour le rendre plus accessible aux personnes malvoyantes
    • L’amélioration des lieux de circulation habituelle – ( protection des arrêts de bus…) mise en accessibilité des arrêts de bus ( Département) et places de stationnement PMR voisines (en cours)
  • Mise en place d’une commission accessibilité réunissant des élus, des personnels communaux , le CCAS et des personnes extérieures/usagers

Nous proposons de : 

  • Poursuivre la mise en œuvre des actions prévues à l’agenda d’accessibilité programmée (période 2015-2021)
  • Poursuivre la mise en œuvre des textes règlementaires dans une logique d’usage: 
  • en développant l’accessibilité numérique dans l’ensemble des supports municipaux : (Décret n° 2019-768 du 24 juillet 2019 ) Ce décret instaure un cadre législative relatif aux services de communication en ligne et à leur accessibilité aux personnes handicapées.
  • en mettant en place des dispositifs permettant l’accueil des personnes sourdes et malentendantes ( Décret n° 2017-875 du 9 mai 2017 relatif à l’accès des personnes handicapées aux services téléphoniques ).
  • Promouvoir un lieu de définition participatif des actions à mener tenant compte des besoins exprimés par les habitants (ce qui sous-entend que chacun puisse y participer alors même que l’on s’adresse ici aux personnes qui peuvent avoir le plus de mal à le faire : création d’un lieu d’échange bienveillant et respectueux de la parole de chacun, équipé de façon à ce que chacun puisse s’y rendre ou faire au préalable entendre sa parole, entende et puisse intervenir) 
  • Porter attention à ce que chacune des instances participatives mette en place les conditions de la participation des personnes en situation de handicap 
  • Assurer que la question de l’accessibilité à toutes et tous est évoquée dans tous les dossiers : mobilité, déchets, participation citoyenne, accès aux services, numérique…
  • Créer une commission Handicap/Accessibilité au sein du CCAS
  • Poursuivre la mise en accessibilité dans les lieux publics accueillant des enfants (accueils collectifs jeunes enfants, écoles, périscolaire, loisirs…)
  • Systématiser une version Facile A Lire et à Comprendre pour les informations municipales. 
  • Former les personnels à l’accueil et à l’accompagnement des personnes en situation de handicap tout au long de la mandature 
  • Être exemplaire dans l’emploi des personnels Bénéficiant de l’Obligation d’Emploi dans les effectifs de la commune et du CCAS